KBS-GENETIC
animaux,embryons,semences
KBS Genetic
S'INSCRIRE à NOTRE NEWSLETTER
PAGE D'ACCUEIL | KBS GENETIC | éVéNEMENTS | ANIMAUX à VENDRE | CATALOGUES | SEMENCE | EMBRYONS | GALERIE D'IMAGES | LIENS | CONTACTS
français | italiano | english | español
Beauvalet - 87520 VEYRAC Tél. : 33 (0)555 48 00 00 Mobile : 33 (0)640 51 43 70 - Beppe Pantaleoni Mobile : 33 (0)608 95 02 36 - Jean-Luc Kress Fax : 33 (0)555 48 41 31
KBS - GENETIC

2ème étape : visite du Gaec BOURBOULOUX

10/03/2014

2ème étape : visite du Gaec BOURBOULOUX

Historique : « la force des générations »

Située en Corrèze, non loin d’Uzerche et de Lubersac, se trouve l’exploitation de la famille Bourbouloux, où trois générations cohabitent autour de l’élevage limousin.  L’Histoire de l’élevage Bourbouloux remonte aux années 1968, où les premières vaches du père, Jean Bourbouloux, furent inscrites au livre généalogique de la race. A cette époque-là, l’exploitation corrèzienne comprenait une quarantaine de vaches nées sur l’exploitation dans un système de plein air intégral. La superficie était alors de 42Ha. C’est en 1984 que le Gaec fut créé avec l’arrivée des deux frères Guy et Serge. L’exploitation comptait alors 80 Ha. L’exploitation s’agrandira de manière régulière, pour atteindre aujourd’hui une superficie totale de 260 Ha pour plus de 180 vêlages, conduits en plein air, semi plein air et stabulations libres. 

Du format, de la finesse et de l’élégance…

Voilà trois mots qui définissent bien le style d’animaux que l’on peut retrouver sur l’exploitation de la famille Bourbouloux. Tout commence avec Goal, acheté Chez Chastanet (87), un taureau avec du format, de type élevage qui laissera de très bonnes vaches lourdes et bien racées. Heros, de chez Marcou Marcel (19), rapportera plus de mixité avec de très bons bassins larges et bien ouverts, et une production de mâles très solides et « faciles à vendre ». Liseron de chez Jamilloux (87), de type élevage produira de très bonnes femelles très laitières.  Le taureau marqueur de l’élevage restera Uron RRE, issu de la station nationale de Laplaud, né chez Beneyton- Il fera partie du premier schéma de sélection des taureaux de monte naturelle diffusés à l’IA. Acheté en 1984, il permettra à Guy et Serge de se lancer dans les concours, notamment en remportant un 1er prix d’ensemble au concours national limousin. Côté production, il marquera l’élevage de manière forte, avec une production de femelles de type mixte-élevage avec de très bonnes qualités maternelles et de race. Ses filles seront des vaches également très rustiques, résistant très facilement au plein air.  L’histoire continue avec Villy RRE, né sur l’exploitation, diffusé à l’IA. Un taureau de type mixte très complet qui confirmera le succès sur les concours, souvent présents pour les prix d’ensemble accompagnés des filles de Uron. L’élevage remportera d’ailleurs 3 autres 1er prix d’ensemble aux différents CNL. Sans oublier que Villy remportera le prix de championnat mâle à Paris en 1988 et le rappel en 1989.  As de Pic, également de la station, de type mixte mixte-élevage, laissera lui de nombreux descendants qualifiés comme Ferry RRE et Delta RRE. Nébuleux, né sur l’exploitation, de type mixte-élevage, produira des femelles avec moins de format mais avec de bonnes qualités bouchères.  Puis pour finir, Talonnier de chez Denis Dessalas (16), acheté sur une vente Prestige. De type élevage, il produira de très bonnes femelles très laitières et maternelles. Bien indexé, il manquera de peu la qualification car vendu trop précocement pour l’exportation. Et enfin Vichy-ben RRE, de chez Vincent Benoît (36), de type plus précoce produira des animaux avec de bonnes masses musculaires et de bons bassins. Il sera d’ailleurs diffusé à l’IA dans le schéma des taureaux de monte naturelle.  Aujourd’hui ce sont Dingo-ben, Fabian, Festival, Erable, Grizli et Ecrin qui assurent la pérennité de l’élevage. 

«  Je réutilise encore des semences de mes vieux taureaux qui ont marqué mon élevage, mais aujourd’hui avec un fort progrès génétique au niveau racial, les produits paraissent moins bons qu’à l’époque et un peu dépassé. » explique Guy Bourbouloux. 

Les concours : un succès affirmé…

La folle histoire des concours débutera dès 1982 avec une première participation au concours général de Paris en 1987.  Le Gaec Bourbouloux se sera plus de… …26 participations consécutives au concours général agricole de paris …19 présentations de prix d’ensemble au Concours National Limousin depuis 1989 (3 fois    1er, 10 fois 2ème et 6 fois 3ème) et 7 Prix de Championnat …19 fois Premier Prix d'Ensemble au Concours Départemental Limousin en Corrèze (sur 21 participations). Sans oublier deux blason d’or « bœuf limousin », décerné par la Coopérative agricole Bovidoc en 1994 et 2009. 
Le polled : de la qualité sans les cornes…

C’est sous l’impulsion de KBS GENETIC et de la création du groupe polled en 2001, que le Gaec Bourbouloux s’est lancé dans la génétique « sans corne » ou « polled ».  Les premières doses inséminées seront celles du taureau Canada puis viendra Ryde Uranos. La plus vieille vache polled (Pp) de l’exploitation est d’ailleurs une fille de Ryde Uranos, qui en est à son quatrième vêlage et qui a déjà, à son actif, produit deux veaux né naturellement sans cornes, les deux autres étant cornus.  La progression sera alors accélérée, avec l’achat du célèbre taureau homozygote polled, Tigris, acheté en copropriété avec le Gaec Christian et Vincent Besse et la Scea de Caramigeas. Il marquera l’élevage avec une production de type mixte-viande. Les filles de Tigris sont aujourd’hui à leur 1er vêlage avec une production assez prometteuse. On retrouve nombreux de ses fils et petits-fils aujourd’hui sur les ventes prestiges et également dans nos fermes en France comme à l’étranger. 

«  Dans le sans corne, Nous avons toujours décidé d’avancer lentement mais surement. Toujours en sélectionnant les animaux sur leurs qualités et non uniquement sur l’absence des cornes. Nous avons toujours raisonné les accouplements, en mettant du polled sur nos vaches ayant le plus de format et de bonnes largeurs de bassin. Cela m’a permis aujourd’hui d’obtenir des animaux polled sur lesquels je peux travailler facilement. » Explique Guy. 

L’élevage utilise également depuis cette année des doses de Clovis (Pp), avec une production de type mixte, très bien racée et des femelles laitières et maternelles.  Le dernier achat du Gaec bourbouloux s’appelle Déclic-ben de chez Vincent Benoit, toujours en copropriété avec le Gaec Christian et Vincent Besse et la Scea de Caramigeas. Taureau prometteur avec une production de type mixte avec de très bons bassins et un gros potentiel de croissance.  

3 systèmes d’hivernage différents mais complémentaires

Comme nous l’avons vu précédemment, le Gaec Bourbouloux utilise 3 systèmes d’hivernage bien défini.  Tout d’abord, un système de plein air intégral, tout à fait traditionnel que l’on peut retrouver dans nombreuses exploitations du limousin, mais avec des lots de petite taille pour éviter un piétinement trop important et de meilleures conditions de vie des animaux.  Un autre système est présent sur l’exploitation, mais celui-ci beaucoup moins répandu, le système semi plein air. Ce dernier est apparu sur l’exploitation dès les années 1976, dans le but de faciliter les conditions de travail, car avant cette date-là, la totalité du troupeau était conduit en plein air intégral. Les stabulations ont donc été construites au milieu des parcelles, afin que les animaux puissent rentrer et sortir à leur guise, avec l’alimentation distribuée à l’intérieur du bâtiment.  Pour cela, les stabulations, qui sont au nombre de 4, ont été construites sur des terrains « porteurs » avec du rocher et avec un relief permettant une bonne évacuation des eaux et donc un piétinement moindre. 

Avantages

-Meilleur présentation des animaux -Le fait de rentrer et sortir permet de profiter des premières pousses de l’herbe au printemps -Economie de paille  -Peu de problèmes sanitaires grâce à une pression microbienne moindre
Inconvénients


-Plus facile avec des vêlages de Février -Vaches qui souffrent un peu si les veaux sont déjà vieux
Puis enfin le dernier système, les stabulations libres, elles aussi très présentent dans notre région. Ce système permet une surveillance plus facile des animaux et cela correspond au système des vêlages précoces (Septembre). Cependant, des problèmes subsistent comme des problèmes sanitaires sur les veaux et une forte consommation de paille.  « Le système qui me plait le plus reste le semi plein air. Les stabulations libres sont trop coûteuses avec des problèmes sanitaires plus difficiles à maîtriser même si pour faire face à cela nous faisons vêler plus précocement pour que les veaux soient déjà grands à leur entrée en stabulation. Il est vrai que si on était peu chargé, nous resterions en semi plein air pour les bâtiments. » explique Guy. 

Une vraie réciprocité avec KBS GENETIC 

Les relations commerciales avec KBS GENETIC datent de la création de la société, et notamment avec l’achat de génisses à Jean-luc Kress pour l’augmentation du troupeau.  De plus, le rapprochement fut encore plus accentué grâce à la coopérative Bovidoc qui est en lien avec KBS.

  « Le travail avec KBS est très avantageux pour nous, notamment au niveau polled et au niveau du commerce international. Nous apprécions également la réelle réciprocité qu’il y a entre nous et kbs, c’est-à-dire que si on achète chez eux on vend avec eux et vice versa ! » explique Guy Bourbouloux. 

Et dans l’avenir… ? 

L’avenir du Gaec Bourbouloux reste bien prometteur. La continuité est d’ores et déjà assurée avec deux nouvelles installations en projet, celle de Amélie et Thomas, les deux enfants de Guy.  Côté génétique, le travail sera toujours accentué sur des animaux de type mixte mixte-élevage avec de la finesse, de l’élégance et de la facilité de naissance. On ne cherchera pas forcément à avoir des vaches lourdes mais plutôt situées entre 450 et 500 kg de carcasses pas plus.  Le but sera également de continuer le travail sur la génétique polled avec la création d’un petit troupeau d’au moins 30 vaches polled pour permettre de travailler plus facilement et essayer de produire des homozygotes.  Côté cultures, chercher à atteindre une vraie autonomie alimentaire en produisant plus de céréales et plus de paille. 

 

VIDéO

IMAGES

Celeste, Championne d\'Augerville
Celeste, Championne d'Augerville
Callie, Championne Interbreed SIMA  2013 et Championne Brive 2013
Callie, Championne Interbreed SIMA 2013 et Championne Brive 2013
Brive 2012
Brive 2012
Fille de Tigris
Fille de Tigris
Filles de Tigris
Filles de Tigris
Désirée (Beauprince)
Désirée (Beauprince)
Faucon (Vichy MN)
Faucon (Vichy MN)
Festival (Valseur MN)
Festival (Valseur MN)
KBS-GENETIC
animaux,embryons,semences
Les Pâquerettes - 87260 Saint Hilaire Bonneval
Tél. : +33 (0) 555 48 00 00
Mobile : +33 (0) 640 51 43 70 - Beppe Pantaleoni
Mobile : +33 (0) 673 93 41 60 - Mickael Claval
Fax : +33 (0) 555 48 41 31
EMail: kbs-genetic@wanadoo.fr